La réalité d’une harmonisation fiscale franco-allemande

Une autre forme de cette raideur comique est ce que j’appellerai l’endurcissement professionnel.Je vous dis que j’y crois, à votre honnêteté.Un autre ingénieur partit, arriva à bon port, puis mourut huit jours après.À l’heure des élections départementales et de la fusion des Régions, au lendemain du changement de nom du parvis Georges Marchais pour Georges Mathé à Villejuif – douce transition sonore mais positionnement politique fort -, regardons de plus près ce qui se joue dans nos noms de campagnes géographiques, marketing et politiques.Aucun des motifs qu’on pourrait invoquer pour défendre les institutions militaires d’aujourd’hui n’est valable ; des preuves nombreuses, des évidences indiscutables, s’élèvent contre elles, d’avance.Troisième raison, les charges sociales sont raisonnables, 25% du salaire net, à comparer aux niveaux délirants dont souffrent l’Italie ou la France (80%).Cinéma, musique, jeux vidéos mais aussi littérature, spectacle vivant, art contemporain, architecture … notre création et nos industries culturelles doivent rayonner sur l’ensemble du Continent africain et s’engager vers une coproduction généralisée.Les dirigeants occidentaux s’empressent aujourd’hui de multiplier les intiatives pour traquer les avoirs des dirigeants en fuite.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Aucune action naturelle ne peut être abrégée « .Ces progrès se font-ils dans une même direction ?Aujourd’hui, il paie au plus 30 euros par mois pour une consommation illimitée, un très haut débit, le téléphone sans limite et une offre TV.