Au-delà du PIB, la mesure du développement durable

C’est ainsi que les choses se passent probablement chez la plupart des animaux.Elle se persuadera donc à elle-même qu’un égoïsme intelligent doit laisser leur part à tous les autres égoïsmes.Pensons donc à une fourmi que traverserait une lueur de réflexion et qui jugerait alors qu’elle a bien tort de travailler sans relâche pour les autres.C’est quelque chose de bien plus ambitieux.À l’état de veille, nous avons bien des souvenirs qui parais­sent et disparaissent, réclamant notre attention tour à tour.E réputation Google aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Celui qui aime va à la chose aimée comme les sens vont à la chose sensible ».il faut aller plus loin, pour rencontrer ces merveilles de goût populaire, ces ensembles d’une harmonie puissante, que la peinture a fixés dans nos yeux et qu’on s’attend à voir surgir, au détour du premier chemin, dès qu’on descend les Alpes.Prévoir, accompagner et guider, le transfert des seniors vers les PME.Lequel regrette, après coup, à mots couverts, la suprématie de la finance : « les intérêts capitalistiques acquis par le passé ont plutôt été protégés par la crise dans la manière que nous avons eu de la traiter » déclare désormais le ministre de l’Economie.En l’absence des blés issus de la Russie et de la mer Noire, grillés par la sécheresse, le blé français a tous les atouts cette année : l’euro faible durant la seconde moitié de 2010 l’a favorisé face à ses concurrents américains, la proximité géographique avec les pays acheteurs d’Afrique du Nord a joué, ainsi que la qualité de la céréale, qui a été endommagée un peu partout sauf en France.Ce sont donc deux traductions d’un même original ou, comme dit Spinoza, deux attributs d’une même substance, qu’il faut appeler Dieu.Au fond, c’est l’idée de temps qui commence à donner son caractère particulier à cet instinct du devoir où Kant ne voyait que la manifestation de l’intemporel.

Publicités