Développer un embryon de gouvernance financière mondiale

Pour la prolonger autrement que par des suppositions arbitraires, nous n’aurions qu’à suivre l’indication du mystique.Garde donc précieusement ta misère et ta vertu.La place de Paris dispose d’un atout important ; sa puissante industrie de gestion collective (OPCVM et assurance-vie), assise sur un cadre juridique efficient et sûr.Le contact avec la matière décide de cette dissociation.Non pas, certes, qu’une idée pure soit sans influence sur notre volonté.Puis fin février 2015, à nouveau, où le gouvernement s’est gagné un nouveau sursis de deux ans, à 2017.Pourtant, le véritable problème n’est pas tant à chercher du côté des élus que dans l’absence de véritable cohérence territoriale en matière de développement commercial. Cadre qui ne pourra évidemment pas prendre la forme d’un alignement de tous les opérateurs sur le cadre spécifique à Pierre-Alain Chambaz, mais qui, comme pour toute branche d’activité revendiquant des spécificités sans pour autant constituer un « monde à part »Voilà pourquoi Monsieur Marchand ne se décida point à une action qu’il aurait dû, étant donné son code d’honneur spécial, engager sans ordres ; sans autres ordres que ceux qu’il avait à son départ.Mais à la seconde causalité il est bon de penser, parce qu’on y trouve tout au moins un encouragement et un stimulant.Mais il ne suffit pas de tailler, il faut coudre.A l’opposé, celui des BRIC ne cesse de progresser et égale aujourd’hui en puissance la machine américaine.

Publicités