Don Quichotte et les éoliennes

Alors, faisons un saut à New York où la concentration d’enseignes, d’initiatives et de concepts innovants permet, plus aisément qu’ailleurs, de saisir l’air du temps et de dégager ce qui caractérise cette renaissance.Au même niveau, au premier, exposition du sculpteur néerlandais, Hans Hovy : des objets rose et blancs, en albâtre et en stéatite, de forme généralement rondes et plus ou moins érotiques.Or, est-ce dans le premier sens qu’on prend le mot cause quand on dit que la salure de l’eau est cause des transformations de l’Artemia, ou que le degré de température détermine la couleur et les dessins des ailes que prendra une certaine chrysalide, en devenant papillon ?Son objet à elle est de spéculer, c’est-à-dire de voir ; son attitude vis-à-vis du vivant ne saurait être celle de la science, qui ne vise qu’à agir, et qui, ne pouvant agir que par l’intermédiaire de la matière inerte, envisage le reste de la réalité sous cet unique aspect.L’autre concerne les étrangers.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte ».L’évaluer pour ensuite mieux la développer.Et comme Réginald répondait, simplement, sans le moindre pathétique : « Oh !Cela a contribué à une contraction marquée des excédents de la Chine et du Japon, mais l’excédent des comptes courants de la zone euro augmente – selon le FMI il devrait atteindre cette année 2,3% du PIB (ce qui est légèrement inférieur à l’excédent chinois).C’est précisément à une cause d’ordre psychologique que certains néo-lamarckiens ont recours.Il n’est qu’à observer l’exil fiscal des entrepreneurs français en Belgique – où les plus-values ne sont pas taxées – à la veille de la cession de leur société pour comprendre à quel point il serait déraisonnable de porter cette taxation à plus de 50 %, comme on le propose parfois, au prétexte d’aligner la fiscalité du travail et du capital.Ceux-ci sont susceptibles de transmission.Les allocations qu’elles reçoivent constituent le fil qui les rattache à un système d’ensemble.