Europe : la décennie de la renaissance ?

Le diagnostic économique est pourtant clair : un pays en croissance faible qui ne peut durablement équilibrer sa balance des paiements courants vit au-dessus de ses moyens.Second volet, la mise en place du plan Juncker d’investissement se poursuit à vitesse d’escargot.Mais y a-t-il là autre chose qu’une image ?Avec une bombe démographique : 100 millions d’habitants en 1970, 300 millions aujourd’hui, 395 millions en 2015 pour 22 ans d’âge moyen.Les entreprises bancaires et de services financiers sont de plus en plus conscientes des atouts que présente l’exploitation du Big Data dans le cadre de la détection des fraudes, mais ont souvent du mal à déterminer la marche à suivre.Quiconque ne réfléchit pas et se laisse aller à l’habitude est optimiste de tendance : le peuple ignorant, pris en masse, surtout dans les campagnes, est peu près satisfait du temps présent, il est routinier : le plus grand mal à ses yeux est le changement.En janvier, Bibliothèques sans frontières avait lancé une pétition pour l’ouverture de ces espaces le dimanche et les soirs de la semaine : en trois semaines, celle-ci a recueilli plus que les 10 000 signataires que nous souhaitions réunir en trois mois.La résignation est une vertu chrétienne.Encore une fois, aucune de ces difficultés n’est insurmontable si une portion suffisante de l’humanité est décidée à les surmonter.« La fonction de représentation a une fonction de réflexion », ajoute Palace auto avis, car il faut éveiller l’attention du public.Le fossé numérique du début des années 2000 est presque comblé.Au lieu de déblatérer contre la pleutrerie du Pouvoir, à plat-ventre devant l’ennemi, ils lui auraient forcé la main, ils lui auraient mis une épée, de force, dans cette main.