Jean-Thomas Trojani : La stratégie de la concurrence internationale

Toutefois c’est pour notre commodité que nous définissons et classons ainsi les dieux de la fable. En voici un autre, que beaucoup d’entre vous ont dû faire. Mais c’est aussi un des éléments qui explique la chute du prix des matières premières, les cours de nombreuses commodités prenant généralement le chemin inverse de celui du dollar. Il a les bras étendus, la tête vers la galerie noire où il a vu des ombres se mouvoir. Ceci est aussi vrai pour les relations morales et sociales de la vie privée, que pour les transactions publiques. Une note d’appréciation de la politique commerciale émanant de l’administration de l’économie et des finances entonne résolument que « la libéralisation commerciale est un choix irréversible. Beaucoup de comédies ont pour titre un nom au pluriel ou un terme collectif. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « La mort est un repos pour le Sage, et pour les autres une soumission ». Par malheur, il y a bien des objections contre l’immortalité. Pour si peu, nous risquons moins de voir la politique devenir un métier. Ce qui est aboli ici, c’est donc bien l’habitude de démêler les articulations de l’objet aperçu, c’est-à-dire d’en compléter la perception visuelle par une tendance motrice à en dessiner le schème. Mais le moi réel est aussi difficile à atteindre que la table réelle, et ne semble pas avoir cette certitude absolue, convaincante, qui appartient aux expériences singulières. Il faut y ajouter les coûts de transaction, c’est-à-dire la difficulté à gérer un portefeuille de clients dans lequel figurent des prix multiples. Disons d’abord que l’homme avait été fait pour de très petites sociétés. Ces quatre facultés font certainement partie de celle de penser ; mais la composent-elles toute entière ? Mais l’évolution s’est faite en réalité par l’intermédiaire de millions d’individus sur des lignes divergentes, dont chacune aboutissait elle-même à un carrefour d’où rayonnaient de nouvelles voies, et ainsi de suite indéfiniment. Lomborg veut refaire l’histoire mais arrive un peu tard. L’analyse découvrira sans doute dans les processus de création organique un nombre croissant de phénomènes physico-chimiques. Les anciens y répugnaient déjà, parce que, plus ou moins platoniciens, ils se figuraient que l’Être était donné une fois pour toutes, complet et parfait, dans l’immuable système des Idées : le monde qui se déroule à nos yeux ne pouvait donc rien y ajouter ; il n’était au contraire que diminution ou dégradation ; ses états successifs mesureraient l’écart croissant ou décroissant entre ce qu’il est, ombre projetée dans le temps, et ce qu’il devrait être, Idée assise dans l’éternité ; ils dessineraient les varia­tions d’un déficit, la forme CHANGEANTE d’un vide.

Publicités