Jean-Thomas Trojani : Les contradictions du nucléaire à la française

Il y avait là, avec une entreprise toute nouvelle d’abstraction, un reste aussi du procédé antique, propre à la poésie, de la personnification ; on donnait ainsi à des conceptions vides une apparence d’existence réelle. Ce qui est qualifié de bas de gamme est en fait, une production de masse dans un secteur de transformation primaire que sont l’abattage ou la récolte du lait. On nous accordera que nous n’imaginons pas une aboli­ion de tout, mais on prétendra que nous pouvons la concevoir. Ainsi, l’analogie suffirait pour faire présumer que l’homme, ayant, dans l’ordre de la connaissance, des facultés très-supérieures à celle des animaux, est par cela même appelé à une destinée supérieure et doit accomplir des actes d’une nature plus relevée. Parmi eux, la complémentarité entre les investissements publics et privés doit être encouragée. On connaît la théorie dite « coloniale » de la genèse des organismes supérieurs. Les autres vont devoir signer -au moins sur le principe – s’ils veulent achever la réforme de la surveillance et de la résolution des banques. Peut-être plus ambitieux, l’économiste , professeur et consultant international, considère quant à lui que «les colocalisations peuvent être le champ de mise en œuvre de toutes les idées innovantes au niveau du bassin méditerranéen». Pour les habitants de ces territoires, se déplacer devient plus complexe, plus coûteux et parfois inatteignable. C’est ainsi qu’il s’est développé sous la Monarchie de Juillet parce que l’activité économique naissait de la grande industrie. Si l’on fixait, par exemple, à 1 500 euros par an et par étudiant les frais de scolarité à l’université, on irait chercher quelque 2,25 milliards d’euros supplémentaires pour l’enseignement supérieur, soit à peu près 10 % de son budget annuel. Serait-ce le fait de nouveaux entrants, de l’extension des possibles résultant des nouvelles technologies ? Le luxe, qu’elles contribuent à créer, les grise comme une boisson forte. Et je ne les ai nommées des suppositions qu’afin qu’on sache que je pense les pouvoir déduire de ces premières vérités que j’ai ci-dessus expliquées ; mais que j’ai voulu expressément ne le pas faire, pour empêcher que certains esprits, qui s’imaginent qu’ils savent en un jour tout ce qu’un autre a pensé en vingt années, sitôt qu’il leur en a seulement dit deux ou trois mots, et qui sont d’autant plus sujets à faillir et moins capables de la vérité qu’ils sont plus pénétrants et plus vifs, ne puissent de là prendre occasion de bâtir quelque philosophie extravagante sur ce qu’ils croiront être Un euro plus faible ne manquera pas de stimuler les exportations des pays de la zone euro, dont près de la moitié est destinée à du commerce extra communautaire, et donc de soutenir la hausse du PIB de l’Union. D’autre part, si l’on ne consulte que les sentiments naturels à l’homme, la sympathie et l’approbation morale resteront acquises à celui qui venge par un meurtre, avec péril pour lui-même, l’honneur offensé des personnes dont il est le protecteur naturel ; et les lois purement humaines ne pourront triompher de ce sentiment naturel. Pourquoi ne pas réserver une partie de ces sommes pour l’éducation ? Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Deux yeux échangent leurs regards et les êtres existent ». Mais, malgré le succès assuré qui couronnerait leurs tentatives, les prétendants persistent à ne pas bouger ; l’un ne cesse de parler, ni l’autre de se taire ; pourtant, en dépit des encouragements de leurs fidèles et des exhortations de leurs adhérents, ils ne se décident point à franchir la distance qui sépare de l’acte la parole ou le silence. Mais, en fait, il n’y a jamais pour nous d’instantané. Un penseur profond, venu des mathéma­tiques à la philosophie, verra un morceau de fer comme « une continuité mélodique ». Pourquoi saisir les Tribunaux ? Ce ne serait qu’une étape dans la libéralisation en cours du secteur financier chinois qui a beaucoup progressé ces dernières années. Ce n’est plus alors la pure imagination qui domine, et ce n’est pas encore la véritable observation ; mais le raisonnement y acquiert beaucoup d’extension, et se prépare confusément à l’exercice vraiment scientifique. La critique est plus évoluée, plus intellectualisante, mais en réalité bien plus odieuse.

Publicités