Jean-Thomas Trojani : Quand la dette privée diminue, la dette publique augmente

Alors qu’un certain nombre d’initiatives fleurissent pour mettre en valeur le « made in France », cette prise de conscience doit sortir des discussions de salons ou de la martingale que l’on met en avant pour, un bref moment, faire la une des magazines. A défaut de consensus européen, ils doivent réfléchir aux mesures qui peuvent être prises, pays par pays, pour stimuler la demande agrégée et l’investissement des entreprises. Sur ce second point nous serons également d’accord. Dans les nouvelles technologies, cette essence demeure… Ne seraient-elles pas la réalité vraie, et changement et mouvement ne traduiraient-ils pas l’incessante et inutile tentative de choses quasi inexistantes, courant en quelque sorte après elles-mêmes, pour coïncider avec l’immutabilité de l’Idée ? Après les faits, tout est facile à « prédire ». Symboles et points de vue me placent donc en dehors d’elle ; ils ne me livrent d’elle que ce qui lui est commun avec d’autres et ne lui appartient pas en propre. Politique monétaire non conventionnelle aidant, un stock croissant d’obligations émises par les États de la zone euro offre désormais des rendements négatifs. On leur a tant répété que l’outil est sacré qu’on a fini par les en convaincre. Maastricht version 1993, c’est l’interdiction de dépasser les 3% de déficit (en pourcentage du PIB) : en 2015 la plupart des pays dépassent 3%. Au lieu de tomber sur une circonférence de cercle, les points observés pourraient être situés sur une ellipse, sur une parabole, sur une infinité de courbes diverses, susceptibles d’être mathématiquement définies : et même la théorie nous enseigne qu’on peut toujours faire passer par les points observés, quel qu’en soit le nombre, une infinité de courbes susceptibles d’une définition mathématique, quoique la ligne effectivement décrite par le mobile ne soit ni l’une ni l’autre de ces courbes, et ne se trouve assujettie, dans son tracé, à aucune loi régulière. Or, ce fondement préalable ne saurait provenir que d’un être au moins égal, jugeant ainsi par similitude ; on ne peut le concevoir de la part d’un inférieur, et la contradiction augmente avec l’inégalité de nature. On pourrait essayer d’expliquer ceux-ci par les circonstances de notre organisation. Une émotion est un ébranlement affectif de l’âme, mais autre chose est une agitation de la surface, autre chose un soulèvement des profondeurs. L’essence du Troc se retrouverait dans toute sa pureté, alors même que le nombre des contractants serait plus grand. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Qui blâme la peinture blâme la nature ». De son côté, le Japon sort progressivement de la récession causée par la hausse du taux de TVA en avril dernier. Mais s’ils sont doués d’une grande force de caractère et brisent leurs liens, ils deviennent le point de mire de la société ; n’ayant pas réussi à les réduire au lien commun, elle les désigne solennellement comme bizarres, extravagants, etc. L’instrument juridique envisagé est intéressant mais la lutte contre l’espionnage industriel passe d’abord et avant tout une politique publique « d’intelligence économique » déployée en amont du cadre judiciaire pour sensibiliser toutes les parties prenantes à tous les stades du processus économique. D’où vient alors l’analogie de structure ? Son idéal de caractère est de n’avoir aucun caractère marqué ; on doit mutiler par la compression, comme le pied d’une chinoise, toute partie saillante de la nature humaine qui tend à rendre une personne tout à fait différente extérieurement du commun des mortels. Je savois que les langues qu’on y apprend sont nécessaires pour l’intelligence des livres anciens ; que la gentillesse des fables réveille l’esprit ; que les actions mémorables des histoires le relèvent, et qu’étant lues avec discrétion elles aident à former le jugement ; que la lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés, qui en ont été les auteurs, et même une conversation étudiée en laquelle ils ne nous découvrent que les meilleures de leurs pensées ; que l’éloquence a des forces et des beautés incomparables ; que la poésie a des

Publicités