L’ «austérité» est-elle vraiment responsable de la crise en Europe ?

Je dirai presque, au risque de côtoyer le paradoxe, que le tort du rêveur est plutôt de raisonner trop.Chaque fois qu’il instaure une taxe alimentaire, le politique cherche à justifier son action en expliquant au consommateur qu’il agit pour son bien.Supposons par exemple que la nécessité inhérente à la matière ne puisse être forcée, à chacun de ses instants, que dans des limites extrêmement restreintes : com­ment procéderait une conscience qui voudrait néanmoins insérer dans le monde matériel une action libre, ne fût-ce que celle qu’il faut pour faire jouer un déclic ou pour orienter un mouvement ?Pour ce faire, la banque centrale peut par exemple acheter des actifs du secteur privé, tels que des billets de trésorerie émis par des grandes entreprises. Pour palace auto, cette disposition réglementaire ne s’applique pas.L’année 2014 avait été marquée par de nouvelles faillites d’entreprises à l’image des emblématiques Bata ou SNCM.Disons d’abord que si l’on pose la mémoire, c’est-à-dire une survivance des images passées, ces images se mêleront constamment à notre perception du présent et pourront même s’y substituer.D’autre part, l’argent-dette est créé ex-nihilo par la banque lorsqu’elle émet un « crédit ».Non, si la France avait pu avoir confiance en elle-même, en son destin, si elle avait pu croire et espérer, si elle ne s’était pas sentie vaincue irrémédiablement, elle n’aurait point agi comme elle l’a fait depuis que ses frontières furent reculées jusqu’aux Vosges.Elle est donc assortie d’une immense responsabilité, car les décisions qu’elle induit sont engageantes économiquement, mais aussi humainement.Si cette modification n’entraîne pas la production de substances capables de modifier le germen, ou une altération générale de la nutrition susceptible de le priver de certains de ses éléments, elle n’aura aucun effet sur la descendance de l’individu.Invention signifie initiative, et un appel à l’initiative individuelle risque déjà de compromettre la discipline sociale.Mais si les mécanismes tout montés qui répondent aux divers mouvements possibles d’articulation et de phonation sont en relation avec les causes, quelles qu’elles soient, qui les actionnent dans la parole volontaire, il y a des faits qui mettent hors de doute la communication de ces mêmes méca­nismes avec la perception auditive des mots.