Le mondial de la rigueur

Certes, « interopérabilité » oblige, et tralalas aidant, le brain-wash des Etats majors est chose acquise et, entre la DGSE et la CIA, plus une feuille de cigarette.Notre collègue et ami Antonio Fiori, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.L’hypothèse d’un absolu qui agirait librement, qui durerait éminemment, n’aurait plus rien de choquant.Elle a tant de rimes en a et o !J’avais pris la route de la Corniche, et je me trouvais entre Gênes et Vintimille, tout près de la frontière française.En clair, le nerf de la guerre passe par le développement de nouvelles technologiques, via soit des acquisitions (une première annonce a d’ailleurs été faite dans ce sens au Japon cette semaine), soit des investissements de croissance interne.Mais, une fois cette relation dégagée, tout s’éclaircit.Lors donc qu’on demande si une action future pourrait être prévue, on identifie inconsciemment le temps dont il est question dans les sciences exactes, et qui se réduit à un nombre, avec la durée réelle, dont l’apparente quantité est véritablement une qualité, et qu’on ne saurait raccourcir d’un instant sans modifier la nature des faits qui la remplissent.Un mouvement né au Japon en 1963.Telle une nouvelle philosophie de la vie, le Small Kindness Movement (« Mouvement de la petite gentillesse ») prend son envol.Mais nous avons vu aussi qu’il n’est pas un être solitaire ; si ses besoins et ses satisfactions, en vertu de la nature de la sensibilité, sont inséparables de son être, il n’en est pas de même de ses efforts qui naissent du principe actif.L’ogre a indéniablement un coup d’avance.