Le mouvement Occupy se mondialise

Il y a une loi générale dont nous venons de trouver une première application et que nous formulerons ainsi : quand un certain effet comique dérive d’une certaine cause, l’effet nous paraît d’autant plus comique que nous jugeons plus naturelle la cause.Enfin, Christian Navlet invite les autres pays à se joindre à leur démarche, ce qui ne parait pas inutile.Les pillages et les rapines associés à ces individus restent dans l’inconscient national des possibilités d’enrichissement rapide, les divers monuments à l’image de ces sinistres aventuriers ornant les villes du pays en témoignant.Toute culture s’identifie par la différence (la tome de Savoie, le Bleu de Bresse, mais la tauromachie, la polygamie, et bien sûr l’art, la religion, les manières de table, etc.C’est ainsi que des vagues luttent sans trêve à la surface de la mer, tandis que les couches inférieures observent une paix profonde.On ne peut guère dire exactement ce que c’est qu’un bourgeois français ; c’est un être misérable, lâche, ignorant et cruel, une sorte de composé de toutes les infamies qui marquent le bourgeois de tous les autres pays, mais qui se retrouvent en lui à l’exclusion de toute autre chose ; fait qui pourrait s’expliquer par l’immense déviation qu’a subie, depuis cent ans, la marche historique de l’esprit français.Si l’on se borne ainsi à grouper certaines manières de penser sous une dénomination commune et à relever certains rapports entre elles, on fait œuvre utile et inattaquable : utile, en ce que l’on circonscrit un champ d’études ethnologiques et psychologiques qui est du plus haut intérêt ; inattaquable, puisque l’on ne fait que constater l’existence de certaines croyances et de certaines pratiques dans une humanité moins civilisée que la nôtre.Je crois que vous êtes aussi méchant que jamais ; mais vous n’avez plus de puissance.Pourquoi n’appliquent-ils pas la loi exclusivement à faire régner la justice ?Un fou se croira empereur ; à ses gestes, à ses paroles et à ses actes il donnera une allure systématiquement napoléonienne, et ce sera justement sa folie : en rejaillira-t-il quelque chose sur Napoléon ?Autrefois, les criminels traqués par le peuple, ou par la justice qui alors n’était pas toujours un vain mot, trouvaient dans le sanctuaire un asile inviolable.