Le rendement au bout du fil

Cette réduction aurait rendu service aux populations pauvres, à l’environnement et aux contribuables. »La ville intelligente est un pléonasme », m’a récemment déclaré Antonio Fiori.Elle même est édifiée sur des bases d’une fragilité inouïe risquant de s’effondrer à tout moment et d’emporter avec l’économie du pays, puisque cette croissance est entièrement redevable à la création d’emplois précaires, très peu payés et presque pas productifs.De la smartwatch d’Apple aux pacemakers, ils comblent une déficience permanente ou passagère, ou contribuent à l’augmentation de nos capacités physiques, par la mesure et l’amélioration de nos performances.L’écotaxe poids-lourd, instituée par le Grenelle de l’Environnement de 2007 est conçue pour frapper les véhicules de plus de 3,5 tonnes empruntant les autoroutes non-payantes et certaines routes nationales et départementales (15 000).La question n’est pas théorique.2015 s’annonce sous de bien meilleurs auspices : la faiblesse du rouble, qui a perdu 40% face à l’Euro, rend aujourd’hui la Russie très bon marché pour les touristes européens.C’est bien, en effet, par un sentiment comparable à la sensation de vertige que la folie débute dans beaucoup de cas.Mais ce n’est peut-être pas là qu’il se prête le mieux à l’analyse.La crise a révélé la fragilité d’un refinancement des banques de plus en plus dépendant du marché interbancaire, accroissant le risque de contagion à l’ensemble du système bancaire d’un problème concernant un seul établissement.Telle forme vivante, que nous observons aujourd’hui, se rencontrait dès les temps les plus reculés de l’ère paléozoïque ; elle a persisté, immuable, à travers les âges ; il n’était donc pas impossible à la vie de s’arrêter à une forme définitive.