Les chambres d’hôtes, un bouc-émissaire trop facile pour expliquer les difficultés…

La sanction proprement dite est donc une idée tout humaine, qui entre comme élément nécessaire dans la conception de notre société mais, qu’on pourrait écarter sans contradiction d’une société très supérieure, composée de sages comme Bouddha ou Jésus.Les perturbations auxquelles nous avons affaire, et dont chacune est toute mécanique, se composent en un Événement qui ressemble à quelqu’un, qui peut être un mauvais sujet mais qui n’en est pas moins de notre monde, pour ainsi dire.Telle est la conclusion d’un livre important sorti récemment, Planning Armageddon, de Nicholas Lambert, qui étudie la relation entre l’économie britannique et la Première Guerre mondiale.Un grand nombre de procédures judiciaires ont été lancées, pour contester la légalité de ces expropriations réalisées à partir de 1949.Si la souffrance était bonne à quelque chose, elle aurait appris aux pauvres la nécessité de la révolte.En Iran d’abord où cet accord était une promesse électorale du nouveau Président Hassan Rohani.Reste à rendre plus central ce mouvement dans les entreprises pour qu’il ne reste pas en périphérie.Elle est directement responsable de sa situation mentale et, indirectement, de sa situation politique et sociale.Ne pas comprendre que chaque personne faisant partie de l’organisation montre des réactions différentes vis-à-vis du changement est une grave erreur.Cela nous laisse donc dix années avant que ces «nouveaux concurrents» ne prennent le lead sur le marché mondial des services.Si la société se suffit à elle-même, elle est l’autorité suprême.Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Platon, »La vieillesse est un état de repos quant aux sens. Lorsque la violence des passions s’est relâchée, on se voit délivré d’une foule de tyrans forcenés ».

Publicités