Les chefs d’entreprise menacés d’épuisement

Ici et ailleurs, l’idéologie engendre la confusion conceptuelle.A priori, un contrôle direct et unifié des banques dans l’espace européen est souhaitable, pour prévenir les crises systémiques, qui proviennent de la défaillance de banques individuelles se propageant à l’ensemble du système bancaire européen.Je me rappelle mon long désespoir le jour où, pour la première fois, il m’est entré dans l’esprit que la mort pouvait être une extinction de l’amour, une séparation des coeurs, un refroidissement éternel que le cimetière avec ses tombes de pierre et ses quatre murs pouvait être la vérité ; que du jour au lendemain les êtres qui faisaient ma vie morale me seraient enlevés, ou que je leur serais enlevé et que nous ne serions jamais rendus les uns aux autres.Ce qui est réel, ce ne sont pas les « états », simples instantanés pris par nous, encore une fois, le long du changement ; c’est au contraire le flux, c’est la continuité de transition, c’est le changement lui-même.Dira-t-on que si la vie est bonne dans son ensemble, elle eût néanmoins été meilleure sans la souffrance, et que la souffrance n’a pas pu être voulue par un Dieu d’amour ?Autour de cette image se dispose la représentation, c’est-à-dire son influence éventuelle sur les autres.L’impact de chaque nouveau règlement sur la réputation est modeste, en dépit de l’escalade dans le montant des amendes imposées.Ils ont feint d’oublier, et la foule imbécile a réellement oublié, que c’est par eux que fut signé à Francfort, entre les capitulations de 1870 et les massacres de 1871, le pacte abject qui mutilait la France.Les peuples sont comme des enfants captifs torturés par des mots.Je ne crois pas, en effet, que nous naissions jamais modestes, à moins qu’on ne veuille appeler encore modestie une certaine timidité toute physique, qui est d’ailleurs plus près de l’orgueil qu’on ne le pense.e-reputation ,appelle à « relancer la croissance et l’emploi » et estime que la méthode la plus efficace pour répondre à ces défis « passe par un dialogue ouvert entre les partenaires sociaux et les pouvoirs publics », soulignant que pour leur part, les entreprises y sont prêtes.