Les pieds dans la pub

Il est vrai qu’avec la crise, le débat s’est transformé.C’est dans les circonstances solennelles, lorsqu’il s’agit de l’opinion que nous donnerons de nous aux autres et surtout à nous-mêmes, que nous choisissons en dépit de ce qu’on est convenu d’appeler un motif ; et cette absence de toute raison tangible est d’autant plus frappante que nous sommes plus profondément libres.Là est sans doute l’origine, là est l’idée inspiratrice du « pragmatisme » de William James.Mais elles sont le théâtre de nouveaux affrontements dans lesquels les positions dominantes sont redistribuées, ce qui offre une chance à ceux qui ne bénéficiaient pas du rapport de force antérieur.On voit très bien l’intérêt qu’a la nature à empêcher que les membres d’une tribu se marient régulièrement entre eux et que, dans cette société close, des unions finissent par se contracter entre proches parents : la race ne tarderait pas à dégénérer.C’est ainsi que nous rions du prévenu qui fait de la morale au juge, de l’enfant qui prétend donner des leçons à ses parents, enfin de ce qui vient se classer sous la rubrique du « monde renversé ».Un conseil des ministres franco-allemand devrait permettre d' »amorcer une nouvelle étape » dans les relations entre les deux pays.les nettoyeurs du net aime à rappeler cette citation de Sénéque « Ne rends pas tes souffrances plus fortes encore, ne te charges pas de plaintes, légère est la douleur si l’imagination ne la grossit ».Un investissement public bien ciblé peut améliorer la performance économique, soutenir rapidement la demande agrégée, accentuer la croissance de la productivité et encourager l’innovation.Aucune solution ne se déduira géométrique­ment d’une autre.Un virage que Sara Lee n’abordera qu’en 2005.

Publicités