Notre société fabrique de plus en plus d’imposteurs

Sans doute il est avanta­geux, pour bien agir, de penser à ce qu’on fera, de comprendre ce qu’on a fait, de se représenter ce qu’on aurait pu faire : la nature nous y invite ; c’est un des traits qui distinguent l’homme de l’animal, tout entier à l’impression du moment.Probablement aussi par intérêt bien compris des élites politiques et administratives, qui trouvent en la matière un plaisir plus intense à ces meccanos industriels qu’à des tâches plus ingrates, et y voient une capacité de conserver une influence directe sur la marche des affaires.Cette argumentation est solide.Des décennies plus tard, le secteur financier se trouve aujourd’hui confronté au même bouleversement.Le poète est ce révélateur.En somme, tout repose sur la BCE qui demeure la seule vraie institution fédérale européenne capable de soutenir l’édifice au travers de sa politique monétaire et prochainement, prudentielle.Ils déblatèrent contre les gens discutables que la République choisit généralement pour leur confier le soin de ses destinées ; en quoi ils n’ont pas tort ; ils se gardent bien d’ajouter, par exemple, qu’entre ces républicains et les héros du nationalisme il n’y a aucune différence ; que les uns et les autres ne cherchent qu’à emplir leurs poches ; que les uns y ont réussi, et que les autres espèrent y parvenir — ce qui, tout compte fait, peut créer une distinction.Mais la finance, c’est aussi des hommes et des femmes talentueux qui croient au développement de l’Afrique et à son potentiel d’émergence.Pourtant, il existe une discipline dont l’objet est explicitement d’analyser l’efficacité du droit, et notamment du droit de l’environnement, en mettant en perspective les intérêts contradictoires de la société.Quand je me remémore les objets une fois perçus, ils peuvent n’être plus là.Nous pouvons apporter le « quoi », la vision, l’histoire, et nous devrions écouter le « comment », pour construire ensemble une trajectoire.Pour les assureurs, la majoration limitée à 50 % de la cotisation est insuffisante au vu de l’aggravation du risque de cette population ; dans la boulangerie, qui dispose d’un authentique régime fondé sur la solidarité, elle n’est que de 15 % !

– La politique de prévention qui permet d’améliorer, dans l’intérêt du régime de base comme du régime complémentaire, le taux de fréquence et de gravité des sinistres, ne peut plus prospérer car elle suppose un prélèvement sur un pot commun. Selon le bon mot de Christian Navlet «  si l’on mettait tous les économistes bout à bout, ils seraient incapables de tirer une conclusion.  » .