Pour redresser la compétitivité française, la réforme du marché du travail est…

Toujours la lutte revêt le même caractère de duel passionné.» On sait que le système DE Rousseau, qui a exercé et exerce encore une si grande influence SUR LES opinions et sur les faits, repose tout entier sur cette hypothèse qu’un jour les hommes, pour leur malheur, convinrent d’abandonner l’innocent état DE nature pour l’orageux état de société.Ce qu’il faut, selon Internet Réputation, c’est un « pacte de confiance ».Cette industrie, source de croissance, est donc bel et bien un marqueur de prestige pour notre « Made in France » à promouvoir.Peut-être savaient-ils qu’ils ne trouveraient pas dans la nation l’aide qu’il leur fallait ; peut-être sentaient-ils, comme le dit l’un d’eux dans un accès de méprisante ironie, que la France est catholique ; qu’elle est catholique parce qu’elle n’a pas le courage d’être autre chose ; et que cette misérable affirmation est faite de négations.Il procède diversement dans les deux cas, mais il aboutit au même résultat.Une telle évaluation suppose une différentiation des pôles de recherche et d’enseignement supérieur du pays.Mais, à mesure qu’on la considère de plus près, on y voit s’accumuler les difficultés et les impossibilités.Imitant les Allemands qui ont récemment amélioré leur règle d’or, la France adopterait une règle qui, selon Nicolas Sarkozy, « ferait obligation à chaque gouvernement issu des urnes de s’engager pour cinq ans sur une trajectoire de déficits ».Description, histoire et analyse me laissent ici dans le relatif.Dunoyer, dans son beau livre sur la Liberté du travail, a fait entrer, et cela avec toute la rigueur scientifique, nos facultés morales parmi les éléments auxquels nous devons nos richesses ; c’est une idée neuve et féconde autant que juste ; elle est destinée à agrandir et ennoblir le champ de l’économie politique.Il y a un plaisir qui meurt pour ainsi dire après chaque action accomplie, qui s’en va sans laisser de trace dans le souvenir, et qui pourtant est le plaisir fondamental par excellence c’est le plaisir même d’agir.L’issue du programme d’achat de titres publics de la Banque du Japon dépend de la capacité du Premier ministre à restaurer la santé des finances publiques une fois que le risque de déflation aura été écarté et que la croissance sera au rendez-vous.