Réformes discutables

Mais cette étrange supposition serait impossible, s’il n’y avait précisément entre les images et les idées, celles-ci inétendues et celles-là étendues, une série d’états intermédiaires, plus ou moins confusément localisés, qui sont les états affectifs.C’est pourquoi elles doivent envisager de se faire accompagner afin d’accroître significativement leurs chances d’accéder à la commande publique.C’est pourquoi le finalisme radical est tout près du mécanisme radical sur la plupart des points.Si les sons musicaux agissent plus puissamment sur nous que ceux de la nature, c’est que la nature se borne à exprimer des sentiments, au lieu que la musique nous les suggère.Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement ».Il ne s’agit donc que de développer de nouvelles idées à partir d’anciennes.Dans la concurrence que l’association­nisme institue ainsi entre le stable et l’instable, la perception déplacera donc toujours le souvenir-image, et le souvenir-image le souvenir pur.Il est vrai que, lorsqu’il parle de l’intelligence humaine, ce n’est ni de la vôtre ni de la mienne qu’il s’agit.De plus en plus de documents ne sont jamais imprimés sur papier, mais sont générés nativement sous forme électronique, échangés via les réseaux de télécommunication, et conservés sous cette forme pendant toute leur durée d’utilité.Ils sont dans l’attente, ils sont presque attentifs.Si on n’a pas besoin, pour diriger la nature, de faire appel à une impulsion étrangère ou supérieure à elle, si la nature est, pour ainsi dire, automotrice et autonome, on n’a pas besoin non plus de faire appel à une détermination inférieure et particulière, comme tel plaisir.Ce trajet est donné à ma conscience comme un tout indivisé.Je la porte au point B, parcourant d’un trait l’intervalle.