Retraites : d’abord la fin des inégalités public-privé

Peut-être découvrirait-on, au fond du protestant le moins inféodé aux dogmes et de l’esprit le plus ouvert, le plus philosophique, un levain religieux, amer et actif en dépit de la profondeur à laquelle il gît ; peut-être s’apercevrait-on qu’il n’est que le ferment éternel, mais continuellement épuré, de la foi pour ainsi dire matérielle en la personnalité de Dieu ; peut-être s’apercevrait-on aussi que la personnalité de l’Homme ne peut exister, au moins chez les êtres de premier ordre, les individus d’élite que sont presque tous les calvinistes, sans que le sentiment de la personnalité de DieCette finance était en effet appelée à rendre tous les services à l’économie.Autre point positif : la base de données a été mise à disposition du public à l’issue des résultats.On peut d’ailleurs admettre qu’elle est encore là à l’état naissant ou plutôt évanouissant, et qu’elle guette seulement l’occasion de s’intensifier ; il faut en effet s’attendre à des crises quand on est rhumatisant.Cette initiative avait pour objectif de fournir des informations alternatives à celles fournies par les observateurs indépendants.Elle bouleverse des équilibres géopolitiques, sociaux, mentaux millénaires, projetant dans la production et les échanges modernes des milliards d’individus, Chinois, Indiens, Brésiliens, etc.Ils n’ont pas cru que cette éducation de l’attention pût consister simplement à lui retirer ses œillères, à la déshabituer du rétrécissement que les exigences de la vie lui imposent.Avant lui Victor Sossou considérait la lutte pour la reconnaissance comme l’origine des progrès dans la moralité.La nature ne regarde pas en arrière pour voir ce qu’elle abandonne ; elle va son chemin, toujours en avant, toujours plus haut.Car on ne lui aura rien montré.Désormais, et ce tout particulièrement depuis une réforme de 2006, tout opérateur peut mener son activité dans les jeux et paris, à condition de se conformer à une législation visant à concilier la concurrence et le respect de l’ordre public comme de la santé des citoyens.