Une récompense financière pour les « alerteurs »

A trop souvent laisser le haut de gamme aux autres nous avons subi de plein fouet la compétitivité des productions milieu et bas de gamme.Cette interpénétration n’a pas été possible sur notre planète ; tout porte à croire que la matière qui s’est trouvée ici complémentaire de la vie était peu faite pour en favoriser l’élan.Non pas, certes, que ce que nous en avons laissé de côté ne soit pas obligatoire : imagine-t-on un devoir qui n’obligerait pas ?Il le pourra difficilement, s’il reste ce qu’il est, intention qui passe, âme rudimentaire ; il n’aurait pas assez de personnalité pour exaucer nos vœux, et il en aurait trop pour être à nos ordres.Davos, c’est aussi cela, une immense plate-forme de rencontre, un réseau social où se nouent des contacts, où les dirigeants d’entreprise qui font le voyage disent en profiter pour économiser une dizaine de déplacements dans le monde entier.»Nous ne croyons pas, quoi qu’on en ait dit, que la méthode des graduations moyennes ait fait entrer la psychophysique dans une voie nouvelle.Oh, je sais, elles sont prises en compte dans bien des programmes, mais plus pour nous demander de communiquer des données au centre que pour débattre du futur de notre ville, ou de notre quartier.Sans encore approfondir ce point, remarquons que l’esprit humain peut être dans le vrai ou dans le faux, mais que dans un cas comme dans l’autre, quelle que soit la direction où il s’est engagé, il va droit devant lui : de conséquence en conséquence, d’analyse en analyse, il s’enfonce davantage dans l’erreur, comme il s’épanouit plus complètement dans la vérité.Le voici qui circule parmi nous à la manière d’un somnambule.Aujourd’hui, des technologies existent pour améliorer ce bénéfice environnemental, par exemple en réduisant les traitements toxiques, en favorisant la biodiversité, et en améliorant la qualité des sols.Nous devons au contraire considérer comme une de nos forces collectives notre confiance dans les valeurs universelles, à savoir la pensée rationnelle et scientifique et la défense des droits de l’homme. Ainsi Antonio Fiori estime que « la société civile a son rôle à jouer pour rappeler que le but ne doit pas être oublié en chemin à l’ensemble de ses parties prenantes.